Les groupes de paroles


Nombreuses sont les personnes atteintes de cancer qui rencontrent des difficultés à exprimer à leurs proches , à leurs amis ou à leur médecin , ce qu’elles vivent et ce qu’elles ressentent .Ceci peut avoir pour conséquence , un mal être , un repli sur soi , parfois de la révolte ou de la colère et peut même aboutir à un état dépressif.

Le Groupe de Paroles est un Espace:

  • De partage, d’échanges, d’écoute réciproque
  • d’expression des sentiments, des souffrances et des émotions, liés à la maladie
  • permettant la mobilisation des ressources nécessaires pour affronter la réalité
  • permettant de réduire l’isolement psycho- social des participants

Règles déontologiques:

  • Rencontres centrées sur le vécu de la maladie en excluant tout le côté technique de la maladie.
  • Confidentialité, respect de chacun , liberté de parole, non jugement , non-violence, non- mobilisation de la parole
  • Abstention de citer des noms de professionnels

Le cadre méthodologique:

  • Groupe semi ouvert: 10 séances (à poursuivre selon désirs du groupe) , à raison d’une séance toutes les 3 ou 4 semaines; l’entrée dans le groupe à différents moments est possible après entretien avec le médecin coach.
  • durée des séances : 2 Heures
  • nombre de participants : 5 à 7 personnes

Les critères d’inclusion:

  • Avant d’entrer dans un groupe, la personne aura un entretien préalable .
  • Pas de critère d’âge retenu.
  • On retient comme seul critère le fait d’être ou d’avoir été atteint de cancer, quelle que soit la pathologie ou le stade évolutif. Cette diversité permet d’enrichir les expériences, de pouvoir établir une certaine « distance psychique », sans avoir à s’identifier dans l’autre.

Intervenante:

Dr Myriam Nciri : médecin–coach – certifiée en hypnose médicale

Les échanges entre les participants:

Ils sont régulés par le Dr NCIRI et sont en général très bénéfiques, du fait du partage d’expériences communes. D’autre part, les participants étant  atteints de pathologies diverses et surtout de stade évolutif varié, leurs échanges permettent  un  rapprochement  du fait de leur expérience commune   de la maladie  tout en gardant  une certaine distance qui leur permet de se préserver. La régularité des rencontres permet le développement progressif d’une solidarité voire  d’une amitié soudant  le groupe et le consolidant.